Atelier sur les réseaux sociaux

Auteur avatarMartin Clarissou | Dernière modification 5/08/2022 par Martin Clarissou Validée

Ce tutoriel vous propose une trame d'atelier autour des réseaux autour d'un public enfant (8 à 12 ans). Atelier réalisé en 2022 à la Chapelle-des-Fougeretz (dispositif des conseillers numériques)

Introduction

L'atelier présenté ici est une commande de la commune qui souhaitait un atelier pour des primaires sur les premières bases de connaissance des réseaux sociaux.

Les pré-ados n'ayant pas encore forcément accès à la rédaction sur ces réseaux, ici l'atelier cherchait plus à donner des clés de compréhension du fonctionnement lorsqu'on est consommateur de contenu.

Pour ne pas perdre le groupe : favoriser les échanges avec eux et proposer des activités ludiques.

Il existe des projets sur le long terme qui permettent un meilleur regard critique des enfants vis-à-vis des influenceurs et des réseaux sociaux. Christophe Michel de la chaîne Youtube Hygiène Mentale propose une restitution intéressante d'un projet sur le long terme avec une classe de CM2. Elle peut être proposé comme complément de l'atelier aux enseignants.


Matériel requis :

  • des ordinateurs pour faire des recherches sur Internet (un ou deux participants par ordinateur si possible)
  • un tableau blanc et un marqueur pour noter les grandes idées de ce qui est dit par le groupe lors des temps d'échanges
  • deux dé à 6 faces pour chaque membre du groupe (si les enfants sont répartis à deux sur un poste informatique, un jeu de dés peut suffire)
  • une feuille imprimée avec la liste des éléments du tableau pour l'atelier de création de mot de passe (un par participant ou par groupe)
  • les impressions des 3 articles pour l'activité 2
  • une liste de liens complémentaires à donner en fin d'atelier
Comme il s'agit d'un groupe d'enfants de 8 à 12 ans, un accompagnateur devra obligatoirement être présent pour l'atelier (professeur, éducateur périscolaire, parent d'élève).

Video d'introduction

Étape 1 - Introduction (5 minutes)

Commencer par se présenter et expliquer le déroulé de l'atelier.

Introduire l'atelier en disant que l'on va surtout parler ensemble des réseaux sociaux et de leurs pratiques.

Bien préciser qu'il n'y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, le but est juste de communiquer ensemble.


Q : Commencer par demander au groupe s'il sait ce qu'est un réseau social et essayer d'expliquer comment que c'est.

Q : Demander ensuite de citer les réseaux sociaux qu'ils connaissent, et ensuite ceux dont ils se servent et pour quels usages. Ne pas exclure les jeux videos qui comportent une dimension de réseau social (Fortnite par exemple)

Q : Demander le temps qu'ils passent sur les réseaux sociaux.


S'il y a un tableau dans la salle, noter les noms des réseaux cités et les usages pour chacun d'entre eux.




Étape 2 - Faire une recherche pertinente (10 minutes)

Q : Demander au groupe comment ils font lorsqu'ils ont besoin de chercher une information (pour eux, pas pour l'école).

Q : Leur demander si cela leur arrive de faire une recherche sur des réseaux sociaux.

Q : Leur demander ensuite si cela leur est déjà arrivés d'être choqué par un résultat de recherche sur Internet, qui ne correspond pas complètement ou pas du tout à ce qu'on cherche.

Q : Demander au groupe s'il sait ce qu'est un moteur de recherches et de l'expliquer si possible.


Expliquer que en fonction du moteur de recherche utilisé, les résultats peuvent être plus ou moins différent.

Dans le cas de Google, certains sites paient pour figurer dans les premiers résultats de recherche.

Idée de mini atelier :

Demander d'utiliser Google et de taper "Train" dans la barre de recherche.

Q : Demander au groupe ce qu'il en pense. On trouve en premier le site de la SNCF, alors qu'on a pas tapé "billets de train", qui a payé Google pour figurer en tête des résultats de recherche en fonction de certains termes.

D'autres sites paient Google pour être en tête des résultats de recherches, on peut identifier ces sites avec la partie "annonce" près de leurs adresses URL (image 1).

Expliquer que quand on fait une recherche sur Internet, scolaire ou non, il faut toujours faire attention à la fiabilité de la source des sites et des réseaux sociaux que l'on regarde.




Étape 3 - Activité 1 - création d'un mot simple sécurisé de manière ludique (25 minutes)

Q : Demander au groupe si certains possèdent déjà des mots de passe, pour un compte de réseau social ou autre ( sans les inciter à dire lesquels ils utilisent).

Q : Demander si quelqu'un sait pourquoi c'est important d'avoir un mot de passe sécurisé, et ce qu'est le piratage et l'usurpation de compte.


Pour avoir moins de chance de se faire pirater ses comptes, il faut éviter d'utiliser son nom/prénom et/ou sa date de naissance, qui sont des informations pouvant être récupérés facilement.


Passer à la création de mots de passe

  1. Donner un jeu de dés et une feuille imprimée avec la liste des éléments pour faire son mot de passe à chaque participant ou à chaque groupe.
  2. Sur les listes imprimées, il y a quatre tableaux contenant des parties différentes, un avec 12 noms d'animaux, 12 avec des nombres premiers, 6 avec des majuscules, et 12 avec des noms d'objet. Tous vont devoir lancer les dés quatre fois pour chaque tableau, et le résultat définira une partie de leur mot de passe. Assembler ensuite chaque partie entre elles en rajoutant la majuscule pour voir le mot de passe obtenu.
L'ordre de sélection des parties du mot de passe peut varier, on peut choisir de commencer par les nombres premiers ou les objets
Laisser les participants se refaire deux ou trois mots de passe supplémentaires s'ils en ont envie, puis passer à la partie suivante.




Étape 4 - Youtube (10 minutes)

Q : Est-ce ce que vous avez déjà entendu parler de Youtube ? A quoi sert t'il ?

Q : Est-ce que Youtube est un réseau social ?

Oui, Youtube est un réseau social, car on partage des vidéos en les commentant.

Q : Est-ce vous regardez des vidéos sur Youtube ?

Q : Est-ce que n'importe qui peut publier des vidéos ?

Q : Est-ce qu'il est possible de gagner sa vie avec Youtube ? Est-ce que c'est facile ?

Pour qu'un Youtubeur puisse commencer à se faire rémunérer par Youtube, il doit faire plus de 10000 vues avec une vidéo pour ainsi être intégré au "programme partenaire". Il gagne ensuite de l'argent en fonction du nombre de "vues"réalisées pour chaque vidéo.

Le nombre de "J'aime" ou "'Je n'aime pas" ne rentre pas en compte dans la rémunération.
Pour réaliser une vidéo, il faut une caméra, un espace dédié au tournage, et si besoin une personne pour tenir la caméra et des logiciels de montage pour la modifier ensuite.
Si une personne aide un Youtubeur pour faire sa vidéo, cette personne doit aussi recevoir une rémunération.
Un Youtubeur faisant une vidéo à 1 millions de vues sera rémunéré 1000 €, c'est pourquoi ceux voulant en vivre doivent :


- Créer très régulièrement du contenu (pour augmenter la rémunération et maintenir la chaîne en vie)

- Travailler avec des entreprises pour faire du placement de produits et augmenter les revenus générés par la vidéo.


Certains Youtubeur sont tentés de faire du placement de produits déguisés et des vidéos qui auront uniquement pour but d'attirer des spectateurs




Étape 5 - Les influenceurs (10 minutes)

Introduire cette partie avec une discussion


Q  : Qu'est-ce qu'un influenceur ?

Q : Est-ce que vous en suivez et, si oui, pourquoi ?

Q : Est-ce que vous seriez prêts à acheter un article dont un des influenceurs que vous suivez parle ?

Q : Est-ce vous pensez que l'avis de certains influenceurs à plus d'importance que celui de vos familles ?


Un influenceur est une personne très présente sur les réseaux sociaux ou les blogs et il peut avoir une grande influence dans l'opinion publique.

Q : Est-ce que n'importe qui peut devenir influenceur ?


Parmi les influenceurs, on trouve des personnalités célèbres et politiques, qui se servent des réseaux sociaux pour continuer à partager leurs idées avec leurs fans.

On y trouve aussi des personnes ayant réussi se constituer une part importante de suiveurs qui vont régulièrement regarder ce qu'ils postent ou les vidéos qu'ils font.

Q : Qu'est-ce qu'un placement de produit ? Quel en est l'utilité ?

Les influenceurs sont payés par des marques, qui leur offrent en retour des cadeaux gratuits pour qu'ils en parlent ensuite en bien pendant leurs vidéos.

Étape 6 - Les influenceurs - vidéos (20 minutes)

Regarder avec le groupe les deux vidéos d'influenceurs différents pour avoir leur opinion dessus après visionnage.


Vidéo 1 : VLOG de Thomas Vergara - 16 Juin 2022 - durée 4:57 minutes


Vidéo de Thomas Vergara, ancien candidat de l'émission de télé-réalité Secret Story.

Cette vidéo est uniquement consacrée à du placement de produit. Il commence à parler des bienfaits d'une crème pour le visage en l'essayant sur lui directement.

Q : Est-ce que vous pensez que cette crème est vraiment bonne pour la santé avec cette vidéo ?

Il ne montre aucune preuve de ce qu'il avance. Au milieu de la vidéo, il parle de code promotionnel qui n'a rien à voir, puis d'une marque de croquettes.

Q : Comment vérifier si ces produits sont vraiment bons pour la santé ? Demander de faire une recherche sur Internet.

En fonction du temps restant, il est possible de regarder seulement la partie sur les produits de beauté ou bien sur les croquettes


Vidéo 2 : Mystery Sauce Challenge - 7 juin 2022 - durée : 14, 01 minutes

Q: Demander si certains ont déjà entendu parler de Néo et Swan.


Néo et Swan sont deux jeunes frères qui font souvent des vidéos sur des défis qu'ils se fixent, et qui sont l'occasion de faire de nombreux placement de produits. Leur communauté est essentiellement constituée de jeunes de 8 à 12 ans


Arrêter la vidéo à la fin du 3ème round (un peu moins de 5 minutes).

Ici, à chaque round, ils découvrent un nouvel aliment (qui n'est ici que de la nourriture de fastfood), et doivent soulever une cloche devant, une contenant une sauce de marque appropriée au plat (du ketchup pour un hamburger), et l'autre une sauce qui ne l'est pas. Aucun des deux ne sait sur quelle sauce il va tomber, et celui qui tombe sur la "bonne sauce" marque un point.

Celui qui a le plus de points à la fin gagne le défi.


Q : Demander le nombre de marques différentes vues pendant la vidéo.

La vidéo débute avec la promotion d'un livre qu'ils ont sortis sur leur émission. A chaque manche, ils font un listing de ce qu'ils vont devoir manger en mettant les mettant en évidence devant la caméra et en parlant en bien en disant que ça va être bon et en disant la marque du produit. Des publicitairesont lieu toutes les 2 minutes 30.

Les vidéos de Néo et Swan durent entre 15 et 20 minutes. Plus un Youtubeur fait des vidéos longues avec des placements de produits, plus il sera rémunéré

Cette vidéo, sous ses aspects de défi potache est en fait un placement de produit permanent plus discret que pour la vidéo de Thomas Vergara.


Certains Youtubeurs intègrent leurs placement de produits à un moment précis de leurs vidéo en faisant une annonce.

Q : Est-ce qu'une vidéo longue est forcément de qualité ?



Étape 7 - Activité 2 - Vérifier ses sources d'information (25 minutes)

Q : Demander au groupe s'il sait ce qu'est une "fake news". Il s'agit d'informations partiellement ou complètement fausses dont la source n'est pas vérifiée et qui sont relayées dans les médias ou les réseaux sociaux.

Pour vérifier qu'une information est vraie, on peut croiser ses sources en allant regarder sur d'autres sites ou réseaux sociaux si elle revient souvent et voir ce qu'ils en disent.

Cet exercice a pour objectif de montrer des moyens simples pour vérifier si une information est vraie ou non.


1) Rechercher la source d'un site

Séparer le groupe en 3 (si possible).

Distribuer à chaque groupe un document imprimé avec un titre d'article qu'il va devoir chercher sur Internet pour vérifier sa véracité ou non (un article différent pour chaque groupe).

Il est possible de modifier, mettre à jour l'atelier avec de nouveaux articles mais les articles présentés pour cet ateliers sont en lien ici :


- Le Gorafi

- Ouest-France

- Scienceinfo


Chaque titre d'article se veut volontairement invraisemblable pour poser de vrais doutes aux enfants


Demander au groupe de discuter entre eux de l'article et s'il leur parait vrai ou non.

Les groupes vont ensuite devoir taper le nom des titres de leurs articles sur Internet pour tenter de trouver les sites dont ils sont dessus.

Une fois qu'ils sont sur le bon site, leur demander de lire l'article et demander leurs avis.


Pour vérifier qu'un site est sérieux, chercher sur la page la partie "Mentions légales" ou"Qui sommes-nous ? " qui doit expliquer la démarche du site et ses responsables. Ce sont des pages que l'on peut trouver tout en bas des sites.


2) Faire une recherche inversée d'image

(en fonction du temps, leur montrer comment faire en en faisant soi-même ou en les laissant essayer)


Un autre moyen pour savoir si une information d'un article qui nous étonne est vrai est de vérifier si une image qu'il contient est réelle ou non.

Certaines images sont parfois complètement retouchées ou partiellement, et il faut donc s'en méfier.


Pour faire une recherche inversée avec l'aide de Google, il faut :


- Télécharger la photo que l'on souhaite rechercher

- Se rendre sur Google dans la partie "Images" On arrive à la page de Google Images ou l'on peut choisir un fichier vidéo pour la rechercher sur le web (image 5).

Faire une recherche inversée demande du temps et un vrai atelier sur le sujet, se contenter ici de voir les résultats obtenus.


Pour créer un atelier complet sur la recherche inversée d'images d'autres tutoriels existent :

Faire une recherche d'image inversée à l'aide de Google Images

Faire une recherche inversée par images avec Tineye

Étape 8 - Conclusion (5 minutes)

Proposer un debriefing critique de l'atelier

Revenir sur des points moins compris


Il est possible de remettre à l'accompagnateur une fiche de ressources ayant servi à la création de l'atelier et poursuivre le travail sur le long terme.

- Kit "EMi" en bibliothèque (Bibliothèques sans Frontières)

- Influenceur, influenceuse. Enseigner le français avec (Tv5 Monde)

- Partage privé ou public sur internet : une frontière floue. (Lumni)

- Nos enfants sous influence - Mon enfant et les écrans (UNAF)


Commentaires

Published